Saloperie d’endométriose…

Bonjour les filles !

Aujourd’hui je voulais vous parler d’un sujet qui me tient à coeur (puisque c’est un problème au quotidien) et qui n’est pas encore très connu par tous : l’endométriose. Alors oui, c’est pas un sujet très sympathique ni très drôle mais je pense que c’est important d’en parler et de prévenir. Important pour les femmes car souvent elles ne sont pas diagnostiquées dans les temps mais aussi pour les hommes qui sont  concernés car en couple avec des femmes qui ont ou peuvent avoir de l’endométriose. Alors je vous préviens ça va parler de douleurs, appareil génital et règles donc si vous êtes sensibles à ça arrêtez-vous là.

L’endométriose c’est quoi ?

 

L’endométriose est une maladie chronique, généralement récidivante qui touche 1 femme sur 10, en âge de procréer.

L’endomètre est le tissu qui tapisse l’utérus. Sous l’effet des hormones au cours du cycle, l’endomètre s’épaissit en vue d’une potentielle grossesse, et s’il n’y a pas fécondation, il se désagrège et saigne : c’est les règles. Chez la femme qui a de l’endométriose des cellules vont remonter et migrer via les trompes. Le tissu semblable au tissu endométrial qui se développe hors de l’utérus  provoque alors des lésions, des adhérences et des kystes ovariens, (endométriomes) dans les organes colonisés. Chez la femme qui a de l’endométriose des cellules vont remonter et migrer via les trompes. Le tissu semblable au tissu endométrial qui se développe hors de l’utérus  provoque alors des lésions, des adhérences et des kystes ovariens, (endométriomes) dans les organes colonisés.  Ces lésions vont réagir en fonction du cycle, et vont également saigner « à l’intérieur » au moment des règles, provoquant la plupart du temps des douleurs atroces. Et surtout, elles ne vont pas cesser de s’amplifier de cycles en cycles si aucun traitement n’est mis en place. Mais attention l’endométriose ne se guérit pas, on peut juste essayer de la gérer…

Quels sont les symptômes de l’endométriose ?

  • Règles très douloureuses (pouvant provoquer des malaises, des vomissements)
  • Douleurs pelviennes fréquentes
  • Douleurs lombaires
  • Parfois des douleurs pendant les rapports
  • Infertilité (souvent le cas)
  • troubles digestifs
  • fatigue chronique

Quels sont les traitements contre l’endométriose ?

Si dans de rares cas d’endométriose à un stade infime, une femme peut vivre sans aucun traitement particulier, la plupart du temps un suivi médical à vie est nécessaire. Il existe des pilules qui permettent de ne plus avoir ses règles, qui peuvent ralentir l’endométriose. Il existe aussi la chirurgie, la ménopause chimique mais il me semble que c’est assez lourd… Pour avoir testée plus de six pilules en un an je peux vous dire que ça ne marche pas toujours.. Mais sur certaines femmes elles peuvent permettre de diminuer les douleurs horribles des règles habituelles.

Pourquoi je vous parle de l’endométriose ?

 

Je suis également touchée par cette maladie, même si j’ai eu énormément de chance d’être prise en charge par ma gynécologue qui m’a fait passé des examens, des irm et qui essaie (encore et toujours) de trouver le meilleur traitement pour moi. Grâce à cela mon endométriose est assez légère et je n’ai pas de problème de fertilité. Mais elle a tendance à me gâcher de plus en plus la vie, de part les douleurs atroces qu’elle entraine et aussi par le fait que je n’ai toujours pas le bon traitement. J’ai vraiment envie que cette maladie soit connue car je connais de plus en plus de filles touchées par cela qui s’en rendent compte trop tard… Parce que c’est bien connu les règles ça fait mal mais c’est normal, eh bien non ça n’est pas normal d’avoir mal autant.

Alors allez voir les bons médecins, ceux qui vous écoutent et vous aident, et surtout prenez soin de vous.

 

Si vous voulez en savoir plus voici le site de mon association qui pourra répondre à vos questions :

www.endogirls.com

Et mon article ici :

Femmes en Bourgogne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *