L’estime de soi : les meilleures attitudes à adopter

« S’aimer soi-même est le début d’une histoire d’amour qui durera toute une vie. » Oscar Wilde

Avoir confiance en soi c’est croire en ses capacités à agir efficacement et l’estime de soi c’est le jugement que l’on se porte. Les deux sont souvent confondus.

La baisse de la confiance de soi vient souvent d’une ou de plusieurs actions dont la finalité nous a frustré, déçu ou déplu. Mais aussi du fait de se comparer, se jauger et se juger sans cesse aux autres.

On veut toujours ce que l’on n’a pas : être plus grand, plus riche, plus musclé, plus intelligent, plus beau… Vous seuls êtes capable de changer l’image que vous avez de vous-même.

Pour reprendre cette confiance il faut passer à l’action.

Les attitudes qui favorisent l’estime de soi :
  • Assumer nos erreurs : examiner ce que vous avez appris.
  • Être persévérant : atteignez le résultat voulu.
  • Prenez des risques : relever des défis représente toujours un risque (perdre, échouer, déplaire…) Le confort et la sécurité sont plus agréables mais ils limitent nos possibilités de développer notre estime de soi.
  • Eviter de se comparer : influence négativement notre estime de soi.
  • Me souvenir du positif : se remémorer ce qu’on a réussi et s’imprégner des sentiments positifs .
  • Cesser le dialogue interne critique : les pensées critiques nuisent à l’estime de soi.
  • Connaître ses qualités et ses défauts.
  • Passer à l’action : se fixer des objectifs SMART (Spécifique, Mesurable, Acceptable, Réaliste, limité dans le Temps)

Un outil simple à utiliser pour évaluer l’estime de soi est : l’échelle de Rosenberg. Vous pourrez ainsi obtenir une évaluation de votre estime de soi.

L’échelle de Morris Rosenberg se compose de 10 affirmations qui tournent autour du degré de valorisation d’une personne, ainsi que de la satisfaction que celle-ci ressent par rapport à elle-même. Les 5 premières affirmations sont formulées de façon positive et les 5 qui restent, de façon négative.

Chacune des affirmations positives est notée de 1 (je ne suis pas du tout d’accord) à 4 (je suis totalement d’accord), tandis que les affirmations négatives sont notées dans le sens inverse : le 4 implique d’être totalement en désaccord et le 1, d’être entièrement d’accord.

Comment évaluer votre estime de soi ?

Pour ce faire il suffit d’additionner vos scores aux questions 1,2,4,6 et 7.

Pour les questions 3, 5, 8, 9 et 10, la cotation est inversée, c’est-à-dire qu’il faut compter 4 si vous entourer le chiffre 1, 3 si vous entourez le chiffre 2, 2 si vous entourez le chiffre 3 et 1 si vous entourez le 4.

Faites le total de vos points. Vous obtenez alors un score entre 10 et 40. 

Si vous obtenez un score inférieur à 25, votre estime de soi est très faible. Un travail dans ce domaine semble souhaitable.

Si vous obtenez un score entre 25 et 31, votre estime de soi est faible. Un travail dans ce domaine serait bénéfique.

Si vous obtenez un score entre 31 et 34, votre estime de soi est dans la moyenne.

Si vous obtenez un score entre 34 et 39, votre estime de soi est forte.

Si vous obtenez un score supérieur à 39, votre estime de soi est très forte et vous avez tendance à être fortement affirmé.

J’espère que cet article vous a plu et je vous souhaite une bonne semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *